Nos thématiques de recherche

Compensation écologique : atteindre l’objectif de non perte nette de biodiversité

Pour une application efficace du cadre réglementaire français et européen en matière de compensation écologique, nous contribuons à la réflexion collective à l’échelle nationale et internationale sur la mise en œuvre de la séquence Eviter-Réduire-Compenser.

Biodiversité et ville durable : penser la ville de demain

Nous travaillons à la conciliation entre urbanisation et préservation de la biodiversité. L’utilisation du végétal en ville et l’optimisation des services écosystémiques rendus par la nature en milieu urbain font partie des sujets de recherche. En collaboration avec des laboratoires de recherche, nous élaborons des recommandations techniques et opérationnelles qui pourraient s’appliquer à la ville d’aujourd’hui et au design de nouveaux quartiers.

Des instruments économiques pour la préservation de la nature

Pour allier les activités économiques à la préservation des écosystèmes, nous explorons la mise au point d’instruments économiques comme les PPSE*. Il s’agit de créer des mécanismes de financement « vertueux ». Par exemple, dans ce modèle, les bénéficiaires de services écosystémiques comme la qualité de l’eau,  pourraient financer les actions positives de propriétaires de terrains dont les activités ont un impact sur la nappe phréatique, permettant de maintenir ou d’améliorer la qualité de ce service.

* Paiements pour Préservation des Services Ecosystémiques

Biodiversité, finance et entreprise

La biodiversité est peu intégrée  aux stratégies des acteurs privés, alors que leurs activités  peuvent dépendre de, et/ou, impacter les services écosystémiques.

Nous développons, à travers un club dédié aux entreprises : le Club B4B+, une méthodologie d’empreinte biodiversité des activités économiques mobilisables par des entreprises et des acteurs financiers : le Global Biodiversity Score.

Préservation des habitats marins

Nous travaillons sur la restauration des fonctions écologiques des petits fonds côtiers, grâce à des dispositifs fondés sur des solutions naturelles (herbiers, habitats artificiels…). Ce sont le plus souvent des structures immergées sur les fonds marins à proximité des côtes, ou sur des équipements (digues, quais, émissaires, canalisations…), qui permettent de reproduire certaines caractéristiques et fonctionnalités des récifs naturels (renforcement du peuplement de poissons, production halieutique, protection physique du littoral et de la ressource halieutique, pratique de la plongées loisirs, de la pêche…). Nous traitons également des leviers de financement de ces dispositifs.