Nos thématiques de recherche

Compensation écologique : étudier les équivalences écologiques

Pour une application efficace du cadre réglementaire français et européen en matière de compensation écologique, nous travaillons entre autres sur le concept d’équivalence écologique et sur des outils de pérennisation et de suivi des actions de compensation écologique.

Une approche économique de la préservation de la nature

Pour allier les activités économiques à la préservation des écosystèmes naturels, nous explorons la mise au point d’instruments économiques comme les PPSE. Il s’agit de créer des mécanismes de financement « vertueux ». Par exemple, dans ce modèle, les bénéficiaires de services écosystémiques comme l’eau,  pourraient financer les actions positives de propriétaires de terrain sur la nappe phréatique.

Le mécanisme des PPSE (paiement pour préservation de service écosystémique)

Biodiversité et ville durable : penser la ville de demain

Nous travaillons à la conciliation entre urbanisation et préservation de la biodiversité. L’utilisation du végétal en ville et l’optimisation des services écosystémiques rendus par la nature en milieu urbain font partie des sujets de recherche. En collaboration avec des laboratoires de recherche, nous élaborons des recommandations techniques et opérationnelles qui pourraient s’appliquer à la ville d’aujourd’hui et au design de nouveaux quartiers.

Préservation des habitats marins

Nous travaillons sur le sujet des récifs artificiels marins, structures immergées sur les fonds marins à proximité des côtes, qui permettent de reproduire certaines caractéristiques des récifs naturels (production halieutique, protection physique du littoral et de la ressource halieutique, récréation par les loisirs de plongée, de pêche).

 

Biodiversité, finance et entreprise

La biodiversité est peu intégrée  aux stratégies des acteurs privés, alors que leurs activités  peuvent dépendre de et/ou impacter les services éco systémiques.

Nous accompagnons les diverses initiatives du secteur privé (secteur financier et entreprises) : dans la réduction de l’utilisation des services écosystémiques (néfaste pour la collectivité) et dans l’incitation du développement de pratiques basées sur la préservation des écosystèmes.

 


Retrouver nos thématiques de recherche en détail sur le le site de la Mission Economie de la Biodiversité

Accéder à nos publications

PARTAGER
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Google+0Email to someonePrint this page