Mesurer l’empreinte de la biodiversité…? Parution du cahier spécial Biodiv’2050 n°11 de la MEB

18/12/2017

CDC Biodiversité développe une méthodologie de mesure de l’empreinte biodiversité des entreprises et des institutions financières 

L’enjeu est la construction d’un outil présentant cinq qualités : représenter la biodiversité elle-même (et non pas uniquement sa valeur ou les services qu’elle rend) au risque, sinon, de détourner l’action de l’objectif visé ; être transparent et consensuel ; être à la fois compréhensible par le plus grand nombre et aisé à calculer par une entreprise ; s’exprimer par un nombre ; et être capable de rendre compte, par ses variations, des efforts accomplis par celui dont on mesure l’impact.

Nous pensons, à CDC Biodiversité, avoir identifié une méthodologie permettant d’atteindre cet objectif et de produire un indicateur, que nous appelons « Global Biodiversity Score » (GBS), répondant aux conditions exposées ci-dessus. Nous avons engagé le développement qui est ouvert et partenarial. Afin qu’il soit le mieux adapté possible aux spécificités et contraintes de chaque secteur, nous proposons aux acteurs économiques de s’engager au sein du Club B4B+, club des entreprises pour une biodiversité positive, dans lequel sera co-construit le « Global Biodiversity Score ».

Téléchargez la publication de la Mission Economie de la Biodiversité

PARTAGER
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Google+0Email to someonePrint this page

À lire également