Etude financement de la biodiversité et mécanismes à fort potentiel

La 11ème Conférence des Parties à la Convention sur la diversité biologique en 2012 a permis d’entériner le récent consensus sur le potentiel représenté par les mécanismes de financement innovant en matière de mobilisation de ressources additionnelles pour la biodiversité. L’engagement pris à Hyderabad de doubler les flux financiers internationaux d’ici 2015 et d’au moins maintenir l’effort jusqu’en 2020 implique, du côté français, mais aussi européen, de poursuivre le travail de conviction sur les financements innovants en faveur de la biodiversité en démontrant l’apport réel de ces instruments (périmètre, chiffrage, conditions de mise en œuvre). L’étude a pour objectif final de constituer une base solide de références permettant l’identification de mécanismes à fort potentiel, qui seront discutés au sein du secrétariat du groupe pilote sur les financements innovants et feront l’objet d’un travail de plaidoyer au sein des membres du Groupe pilote.
Les travaux du Groupe pilote feront l’objet d’une communication auprès du Secrétariat de la Convention sur la diversité biologique dans le cadre de la COP12 en 2014.

Lire l’étude