Mesurer l’empreinte biodiversité de mon entreprise

L’objectif

La notation des acteurs sur leurs impacts et actions en faveur de la biodiversité, qui se structurera dans un futur proche, nécessite une prise en compte des enjeux spécifiques des entreprises. Dans cet esprit, CDC Biodiversité propose ainsi de construire, en partenariat étroit avec les entreprises et institutions financières et sur la base des travaux scientifiques internationaux faisant consensus, l’équivalent biodiversité de la tonne équivalent carbone pour le changement climatique.

La biodiversité est indispensable au fonctionnement sur le long terme des activités économiques. La majorité des secteurs économiques utilise, et donc dépend, directement ou indirectement, des ressources naturelles et des services écosystémiques. Du fait de cette relation de dépendance, l’érosion actuelle de la biodiversité représente une menace pour le développement économique et la stabilité de nos sociétés.

Si l’objectif est simple à formuler (« faire cesser l’érosion de la biodiversité »), sa traduction au niveau des acteurs économiques n’est pas évidente. Or, il est indispensable que le secteur privé, qui représente environ 60 % du PIB mondial, se mobilise, tant en matière d’intégration de la biodiversité dans les activités opérationnelles pour réduire les pressions qui s’exercent sur les écosystèmes, que dans un objectif de mobilisation de ressources financières.

Par ailleurs, la biodiversité est une source de risques mais aussi d’opportunités. Ainsi, une entreprise qui se positionne dès aujourd’hui sur cet enjeu minimise son exposition aux risques à venir à moindres coûts, anticipe les nouvelles opportunités de marché et s’adapte graduellement au cadre réglementaire en construction. Par ailleurs, elle renvoie l’image d’une entreprise responsable auprès de ses clients. Elle se place également dans une situation de réponse aux nouveaux besoins des investisseurs, désormais dans l’obligation de rendre compte des impacts environnementaux de leurs activités.

 

Le saviez-vous ?
Les ressources financières allouées à la préservation de la biodiversité à l’échelle mondiale s’élèvent à 50 milliards de dollars par an dont les 3/4 sont publics. Les besoins sont estimés a minima à 150 milliards de dollars par an. L’implication du secteur privé dans la préservation de la biodiversité est donc indispensable pour pouvoir couvrir les besoins.

 

 

Pour comprendre et pouvoir quantifier les impacts sur la biodiversité des activités économiques, nous avons créé le « Club B4B+ », le Club des Entreprises pour une biodiversité positive. Cette communauté d’entreprises a pour objectif de définir comment les entreprises peuvent contribuer à faire cesser l’érosion de la biodiversité et devenir des entreprises à biodiversité positive.

Pour ce faire, l’objectif du « Club B4B+ » est de créer une méthode innovante pour calculer l’empreinte biodiversité des entreprises, le « Global Biodiversity Score ™ », et de proposer des solutions pour améliorer ses impacts, directs ou indirects, le long de la chaîne de valeur, et donc sa notation biodiversité. Le GBS sera applicable quel que soit le secteur économique concerné.

 


Télécharger la publication du Club B4B+ « Vers une évaluation de l’empreinte biodiversité des entreprises : le Global Biodiversity Score » – English version

Suivez-nous
Suivez-nous
Share
Notre chaîne