CDC Biodiversité devient titulaire des contrats de compensation de deux parcs photovoltaïques de Valorem dans les Landes

03/03/2020

Le 3 mars 2020, CDC Biodiversité a signé avec Valorem, opérateur en énergies vertes, deux contrats d’engagement sur le long terme (de 2020 à 2049), pour la mise en œuvre et le suivi des mesures compensatoires de deux parcs photovoltaïques implantés sur la commune de Mezos (40).

Fauvette et Fadet des Laîches

Fauvette et Fadet des Laîches

CDC Biodiversité en charge du plan de gestion

Depuis plus d’un an CDC Biodiversité accompagne Valorem pour la recherche des terrains de compensation et la rédaction du plan de gestion des mesures compensatoires ex-situ des projets de parcs photovoltaïques de Mézos Énergies et de Pinvert Énergie.

Situées dans les Landes, ces deux centrales solaires seront dotées d’une capacité de 34 MWc (2×17 MW). Elles forment, à ce jour, le plus important projet solaire de Valorem. Plus de 78 000 panneaux photovoltaïques seront installés sur une surface de 70 hectares. Les deux parcs photovoltaïques seront mis en service début 2021.

À l’issue de cette première phase d’accompagnement, qui s’est soldée par l’obtention des autorisations administratives et règlementaires, Valorem a confié à CDC Biodiversité la mise en œuvre du plan de gestion.

Un engagement de long terme inscrit dans une démarche partenariale

En tant qu’opérateur de compensation, CDC Biodiversité assure, jusqu’en 2049, la sécurisation foncière des terrains, la mise en œuvre des travaux initiaux et d’entretien, le suivi écologique et le reporting auprès des services de l’Etat et de la maîtrise d’ouvrage.

Il s’agit donc de contrats « clé en main » et de long terme que Valorem et CDC Biodiversité viennent de signer. Ils confient à CDC Biodiversité la responsabilité du respect des obligations règlementaires incombant à Valorem, au titre des mesures compensatoires.

La Fauvette Pitchou et le Fadet des Laîches sont les deux espèces qui focaliseront l’attention de CDC Biodiversité, avec la mise en place d’une sylviculture adaptée, en partenariat avec la Compagnie des Landes, propriétaire des terrains. Au-delà de ces deux espèces, c’est tout un cortège d’espèces associées aux landes humides et mésophiles qui profiteront des mesures qui seront mise en œuvre.

La confiance accordée par Valorem à CDC Biodiversité s’inscrit dans une démarche partenariale plus globale, permettant à Valorem d’anticiper la recherche des terrains de compensation et de confier la mise en œuvre des mesures à un opérateur spécialisé et capable de s’engager sur la durée.

À lire également