CDC Biodiversité et Humanité & Biodiversité publient sur La mise en œuvre de l’objectif de Zéro artificialisation nette

08/04/2021

La Mission Économie de la Biodiversité de CDC Biodiversité publie un nouvel opus de sa revue BIODIV’2050 intitulé « Mise en œuvre de l’objectif de Zéro artificialisation nette à l’échelle des territoires », en partenariat avec Humanité & Biodiversité.

Cette publication est co-signée par Emmanuelle Wargon, ministre déléguée chargée du Logement, et Bérangère Abba, secrétaire d’État chargée de la biodiversité.

Au regard de l’ampleur des enjeux liés à l’artificialisation, l’objectif de cette publication est d’accompagner les acteurs, en particulier publics, dans la mise en place d’outils pour lutter contre l’artificialisation et désartificialiser afin de tendre vers l’objectif de ZAN.

L’artificialisation revêt des réalités très différentes sur les territoires : de l’urbanisation dense à la construction d’infrastructures, en passant par le mitage* et l’étalement urbain. Elle impose donc des actions différentes.

Le chapitre « Comprendre » de la publication rassemble :

  • des propositions concrètes pour lutter contre l’artificialisation, via l’évaluation du besoin réel en construction, la densification, la réhabilitation des friches ou le renouvellement du bâti existant,
  • des mesures de désartificialisation (déconstruction, désimperméabilisation, dépollution, réhabilitation de sols fonctionnels et renaturation des sites),

afin de concourir à l’atteinte de l’objectif de ZAN.

Au-delà de la présentation de ces outils, l’objectif du chapitre « Inventer » est de discuter des différents leviers à mobiliser afin de créer un cadre porteur pour l’objectif de ZAN. Cela se traduit par l’implication des acteurs, l’évolution de la séquence Éviter-Réduire-Compenser, la planification territoriale, la gouvernance et la fiscalité.

En France, l’artificialisation des sols est une cause majeure de diminution des surfaces naturelles, agricoles et forestières et participe donc activement à la dynamique d’effondrement de la biodiversité.

Pour faire face à cet enjeu, le plan biodiversité de 2018 avait prévu « la limitation de la consommation d’espaces naturels, agricoles et forestiers pour atteindre l’objectif de zéro artificialisation nette », ainsi qu’un objectif de Zéro artificialisation nette (ZAN).

Un wébinaire annoncé

CDC Biodiversité et Humanité et Biodiversité organisent le 28 avril de 9h30 à 11h un webinaire consacré à l’objectif de Zéro artificialisation nette. Celui-ci sera l’occasion de partager les expériences de collectivités sur la planification de l’objectif de ZAN et de revenir sur des exemples concrets de désartificialisation réussis.

CDC Biodiversité au JT de TF1 pour ses actions de désartificialisation

Un reportage sur l’artificialisation des sols a été diffusé sur TF1 au JT du 3 avril 2021, présenté par Anne-Claire Coudray, dans le cadre de la loi climat actuellement discutée à l’Assemblée nationale.

Interviewée, Suzanne Rihal présente l’exemple du projet de la Friche Kodak, mené par le programme Nature 2050 de CDC Biodiversité. En partenariat avec la mairie de Sevran, ce sont près de 10 ha d’espace naturel à haute valeur écologique qui ont été créés sur une ancienne friche industrielle en centre-ville.

Les actions menées permettent :

  • Une plus grande richesse de biodiversité spécifique ;
  • Une réappropriation de cet espace par les habitants et les citoyens ;
  • La lutte contre le réchauffement climatique ;
  • La restauration des sols pollués.
* En urbanisme, le mitage est une conséquence de l’étalement urbain. Il désigne l’implantation d’édifices dispersés dans un paysage naturel. En France, le mitage s’oppose au caractère concentré des villages traditionnels.

À lire également