Compensation écologique du parc photovoltaïque à Oxelaere (59)

12/07/2021

Dans le cadre de la construction d’un parc photovoltaïque développé par Third Step Energy (TSE), CDC Biodiversité a mené de septembre 2020 à juin 2021, les travaux de création et restauration de zones humides ainsi que de plantation de haies et d’éclaircies forestière. Ces opérations répondent à un arrêté préfectoral de mise en œuvre de la compensation écologique du parc. L’inauguration officielle le 8 juillet 2021 a été l’occasion de présenter le travail de CDC Biodiversité aux élus présents.

Avant / Après la construction du parc photovoltaïque et mise en place des mesures de compensation écologique © R.Garbé, CDC Biodiversité

Avant / Après la construction du parc photovoltaïque et mise en place des mesures de compensation écologique © R.Garbé, CDC Biodiversité

La création du parc photovoltaïque ayant un impact sur 300 m² de zones humides, CDC Biodiversité, via son contrat-cadre de partenariat avec TSE, s’est vue confiée la mise en œuvre de la compensation écologique, imposé par l’arrêté préfectoral du 4.10.2019 au titre de la loi sur l’eau.

 

Objectifs écologiques

Renaud Garbé, Chef de projet naturaliste et Florian Capeau, Conducteur travaux se sont assurés de la conformité des travaux avec la réglementation et les exigences écologiques des espèces, ainsi que de leur réalisation selon les règles de l’art.

Outre la mise en œuvre des mesures d’évitement et de réduction afin de préserver des espèces floristiques protégées comme l’Epipactis des marais, l’intérêt résidait surtout dans la récréation d’habitats humides et d’habitats d’espèces favorables au Chardonneret élégant, au Pouillot fitis, à la Rousserolle effarvatte, à la Linotte mélodieuse et au Bruant jaune.

 

Présentation des travaux et perspective sur le long terme

Les travaux de génie écologique réalisés ont permis de :

  • Créer une zone humide pour une surface de 700 m²
  • Restaurer une zone humide sur 600 m²
  • Planter 370 m² d’hélophytes au sein des berges des 2 mares
  • Bouturage de 30 unités de saules à proximité des deux zones humides
  • Créer 2000 m² de clairières au sein d’un taillis de saule
  • Créer deux zones refuges pour les amphibiens et reptiles (hibernaculum)
  • Créer 631 ml de haies arbustives pour la reproduction du Bruant jaune et des espèces du cortège des milieux semi-ouverts
  • Ensemencer 5,2 ha avec un mélange prairiale au sein du parc photovoltaïque favorable à l’avifaune et aux insectes
  • Préserver les amphibiens et la petite faune du chantier avec la mise en place de 2 104 ml de bâches de protection

Ces travaux ont été réceptionnés fin juin 2021 et ont été présentés lors de l’inauguration du 8 juillet 2021, qui rassemblait une centaine de personnes dont plusieurs élus parmi lesquels Mme Valérie Letard, Vice-présidente du Sénat, la DDT du Nord, des entreprises travaux, les riverains…

CDC Biodiversité, en tant qu’opérateur de compensation pilotera les suivis écologiques sur une durée de 32 ans, afin de vérifier l’efficacité des mesures de compensation et la présence des espèces ciblées.

Récréation de zones humides (avant, après) © Renaud Garbé, CDC Biodiversité

Replantation d’une haie arbustive / une Rousserolle effarvatte © R. Garbé, CDC Biodiversité

Replantation d’une haie arbustive / une Rousserolle effarvatte © R. Garbé, CDC Biodiversité

Renaud Garbé présente les travaux de CDC Biodiversité lors de l’inauguration officielle le 8 juillet 2021 © Baptiste Rutko

Renaud Garbé présente les travaux de CDC Biodiversité lors de l’inauguration officielle le 8 juillet 2021 © Baptiste Rutko

Création de 700 m² de zones humides. © R.Garbé, CDC Biodiversité

Création de 700 m² de zones humides. © R.Garbé, CDC Biodiversité

Travaux d’éclaircies au sein d’un taillis dense. © R. Garbé, CDC Biodiversité

À lire également