Compte-rendu du webinaire co-organisé avec Carbon4 Finance

06/12/2021

Jeudi 02 décembre, CDC Biodiversité et Carbon4 Finance ont co-organisé le webinaire « Comment répondre aux exigences biodiversité de l’article 29 de la Loi Énergie Climat ? ». Violette Pradère, chargée de projet GBS pour les institutions financières chez CDC BIODIVERSITÉ, Mélissa Evelyne PEREZ, responsable du développement commercial chez Carbon4 Finance et Sabrine Aouida, experte en réglementation finance durable chez WeeFin, sont intervenues pour éclairer les participants sur les clés qu’apporte la base de données Biodiversity Impact Analytics powered by the GlobalBiodiversityScore (BIA-GBS) pour répondre à l’obligation nouvelle de reporting sur la biodiversité qu’impose l’article 29 de la LEC.

Violette Pradère, Antoine Valier, Melissa Evelyne PEREZ et Sabrine Aouida

L’article 29 de la Loi Énergie Climat, transposition française de la réglementation européenne, impose un reporting sur la biodiversité exigeant des institutions financières dès 2022.

Les institutions financières devront publier des informations sur leur stratégie d’alignement biodiversité et sur la prise en compte des risques biodiversité, en mesurant à la fois le risque physique et le risque de transition.

Carbon4 Finance et CDC Biodiversité proposent une solution fondée sur la plateforme Biodiversity Impact Analytics powered by the GlobalBiodiversityScore (BIA-GBS) pour répondre à ces obligations de reporting. Cette solution couvre les actions et obligations cotées. Pour le non-coté, vous pouvez contacter CDC Biodiversité.

L’alignement des portefeuilles sera mesuré sur la base de l’impact des entreprises les constituants et des objectifs de la Convention sur la Diversité Biologique.

Quant aux risques physiques et de transition, ils seront étudiés grâce à des scores calculés respectivement à partir de la dépendance aux services écosystémiques et de l’impact sur la biodiversité.

La solution de réponse à l’Article 29 sera opérationnelle dès le début de l’année 2022.

Plus de 120 personnes ont participé à ce premier évènement lié à l’article 29 de la LEC et la biodiversité.

À lire également