Conclusion des Rendez-Vous Biodiversité et Entreprises 2020 à Marseille

10/12/2020

Jeudi 3 décembre à Marseille s’est conclue la série de rendez-vous Biodiversité et Entreprises 2020, dédiée aux entreprises pour s’engager et agir en faveur de la biodiversité en amont du Congrès Mondial de la Nature.

CDC Biodiversité animait la table-ronde de bonnes pratiques d’entreprises au sein de ce webinaire co-organisé par la Chambre de Commerce et d’Industrie Aix Marseille Provence (CCIAMP), l’Office Français de la Biodiversité et CDC Biodiversité.

Présentation par Flora Bourgès de la démarche suivi-évaluation de Nature 2050 © CDC Biodiversité

Présentation par Flora Bourgès de la démarche suivi-évaluation de Nature 2050 © CDC Biodiversité

Ce rendez-vous, en format webinaire, était consacré au territoire d’Aix-Marseille-Provence, région qui accueillera le prochain Congrès Mondial de la Nature. Il s’inscrivait dans le cadre du programme Entreprises Engagées pour la Nature – Act4nature France.

Sensibilisation du territoire aux enjeux de la biodiversité

Xavier Coudert, analyste économique à la CCIAMP, Matthieu Delabie, Chef de Service Adjoint Mobilisation et Accompagnement des entreprises et des territoires de l’OFB, et Antoine Cadi, Directeur de la Recherche et de l’innovation de CDC Biodiversité ont ouvert l’événement.

Charlotte LOUSSOUARN, Chargée de mission « Entreprises engagées pour la nature » de l’OFB a ensuite présenté le programme ouvert aux entreprises de toutes tailles et de tous secteurs.

A l’instar des précédents rendez-vous, la première table-ronde était consacrée aux acteurs institutionnels du territoire. Ils étaient représentés par Sandrine Halbedel, Directrice connaissance des territoires, réseaux d’acteurs, coopération européenne et internationale et Sabine Quintas, Chargée de mission Mécénat environnemental, de l’Agence Régionale pour la Biodiversité et l’Environnement (ARBE) Provence-Alpes-Côte d’Azur, Emmanuel Delannoy de Pikaia ainsi que Patrick Bayle, responsable du pôle Nature & Biodiversité à la Ville de Marseille. Tous sont revenus sur les stratégies politiques territoriales autour de la biodiversité. L’ARBE a présenté l’accompagnement effectué auprès des entreprises et la possibilité de mécénat en faveur de la gestion des espaces naturels du territoire. Emmanuel Delannoy est revenu quant à lui sur le potentiel de création d’emplois verts et sur le programme Natur’Act propre au territoire d’Aix-Marseille-Provence. Enfin, Patrick Bayle a présenté la stratégie biodiversité de la Ville de Marseille élaborée en partenariat avec le Comité français de l’IUCN.

L’engagement des entreprises

La deuxième table-ronde animée par Antoine Cadi concernait les engagements des acteurs économiques en faveur de la biodiversité.

Anja Stoll, chargée de projet Biodiversité chez Kedge Business School est ainsi revenue sur les engagements de cette école de commerce. En effet, depuis 2019, l’établissement vise la neutralité carbone sur tous leurs campus d’ici 2030. Par ailleurs, ils ont conçu un Plan Climat décliné en 5 leviers : mobilité durable, achats responsables, biodiversité, déchets et bâtiment. L’école a renforcé l’intégration du sujet de la biodiversité dans les cursus scolaires, notamment en développant des actions ponctuelles telles qu’une étude de cas réalisée par environ 1 500 élèves dans le cadre de son engagement au programme Nature 2050 de CDC Biodiversité. Via Nature 2050, Kedge Business School a décidé de s’engager pour son territoire en soutenant des projets tels que CasCioMar. Sur son campus de Bordeaux, Anja Stoll a annoncé son souhait de voir l’école renouveler son partenariat avec Nature 2050.

Le projet CasCioMar – Nature 2050

Depuis 2016, ce projet vise à restaurer les fonctionnalités des petits fonds côtiers des baies de Cassis, La Ciotat et Marseille face à l’artificialisation et aux effets du changement climatique. Dans ce cadre, les objectifs du projet sont de restaurer des habitats et renforcer les populations de poissons. L’immersion et la maintenance de nurseries côtières sont notamment mises en œuvre grâce aux solutions de micro-habitat d’Ecocéan, appelées biohuts.

Par la suite, Julie Fontin, Directrice Développement Immobilier chez ICADE Promotion, a rappelé l’engagement global ambitieux de l’entreprise (Groupe, Foncière tertiaire, Foncière Santé, Icade Promotion Provence) en matière de biodiversité positive. La mise en place d’un plan d’action engagé avec le concours d’Egis et CDC Biodiversité leur a permis de dépasser largement leur objectif. De même, elle a évoqué l’engagement volontaire du groupe Icade et plus particulièrement d’Icade Promotion – Provence pour l’adaptation des territoires au changement climatique avec le programme Nature 2050. Pour chaque m² construit au sol sur les opérations d’Icade Promotion sur le territoire, l’entreprise s’engage volontairement à restaurer autant de m² de biodiversité à travers les projets Nature 2050. Enfin, le projet de construction Initial Prado à Marseille renouvelle l’engagement d’Icade pour plus de nature en ville, car pour un habitant logé, un arbre sera planté.

Enfin, Michel Milhes de l’entreprise de fabrication de sacs et d’emballages Milhes & Avons a évoqué le tournant que son entreprise a décidé de prendre depuis quelques années, afin d’initier une démarche en faveur de la préservation de la biodiversité. En effet, la majorité des sacs et produits est dorénavant produite à base de papier neuf ou recyclé, labélisé FSC, donc issu de forêts gérées durablement.

En conclusion de l’événement, Antoine Cadi, en écho avec les déclarations de l’IPBES, a rappelé l’importance de l’engagement des entreprises sous les formes les plus diverses qu’il peut prendre.

Dossier photo > P:\Médiathèque\Photothèque\08 - Evènements - Colloques - Conférences\2020\2020.12.04 - EEN Marseille – ANCA
Dossier photo > P:\Médiathèque\Photothèque\08 - Evènements - Colloques - Conférences\2020\2020.12.04 - EEN Marseille – ANCA

À lire également