La PAC post-2020 face à l’urgence climatique : l’agroécologie et la transition écologique sont les thèmes fondamentaux

30/10/2019

La future Politique Agricole Commune (PAC) 2021-27 est au cœur de nombreuses discussions. Les acteurs espèrent une PAC à la hauteur des enjeux climat et biodiversité.

Organisé par France Nature Environnement au Conseil Économique Social et Environnemental (CESE) mardi 15 octobre, le séminaire « La PAC post-2020 face à l’urgence climatique » a été l’occasion de souligner les attentes et les enjeux liés à la future PAC, avec une attention particulière portée à l’agroécologie et aux solutions de mise en œuvre de la transition écologique.

Le séminaire « La PAC post-2020 face à l’urgence climatique » organisé par France Nature Environnement au Conseil Économique Social et Environnemental (CESE) © CDC Biodiversité

Le séminaire « La PAC post-2020 face à l’urgence climatique » organisé par France Nature Environnement au Conseil Économique Social et Environnemental (CESE) © CDC Biodiversité

Dans le contexte actuel des négociations sur la future PAC 2021-2027, les montants octroyés par les Etats Membres pour la PAC pourraient être un levier fort de la transition agroécologique.

Les prises de parole lors du séminaire ont souligné l’urgence d’agir pour faire face aux conséquences du changement climatique, à la perte de biodiversité, aux questions de santé publiques, aux dérives sociales…

Pour réaliser cette transition et permettre aux agriculteurs – en particulier – d’adapter leurs productions au changement climatique, la future PAC doit soutenir les agriculteurs ayant des pratiques favorables au climat et à la biodiversité.

Il est désormais communément accepté que les pratiques se doivent de répondre à des enjeux globaux et locaux en développant une approche systémique. Biodiversité et climat sont intiment liés et nécessitent une réponse forte de la part des pays Membres. La France souhaite une PAC commune, forte, qui accompagne les filières et finance la transition écologique.

Afin de faciliter la mise en œuvre de la future PAC, la France travaille actuellement sur son Plan Stratégique National. Ce Plan a pour ambition d’intégrer des outils en phase avec les choix nationaux afin d’agir comme des leviers de la transition écologique.

Dans de cadre de ses activités, CDC Biodiversité est amené à proposer des solutions de transition agroécologique favorisant le climat, la biodiversité, les services écosystémiques et les nombreux co-bénéfices associés. C’est ainsi naturellement que les équipes se mobilisent pour être informées des réflexions, des avancées et des possibilités offertes par les institutions nationales et supranationales.

Des actions concrètes

Depuis plusieurs mois, CDC Biodiversité travaille en collaboration avec le forum politique du SAGE Rupt de Mad-Esch-Trey pour la mise en œuvre d’un projet de territoire ambitieux en faveur de la qualité de l’eau, de la biodiversité et du développement économique. Le projet présenté par CDC Biodiversité s’appuie notamment sur une modification des pratiques agricoles d’une partie significative du bassin versant du Rupt de Mad, dans le cadre d’un vaste programme de Paiements pour Services Ecosystémiques (PSE). La prochaine PAC est ainsi très attendue sur ce territoire, en particulier pour les aides potentielles autour des EcoSchemes.

CDC Biodiversité reste mobilisée et est à l’écoute des acteurs pour construire ensemble une transition agroécologique répondant aux enjeux écologiques, économiques, sociaux et sanitaires.

© CDC Biodiversité

 Jean Jouzel est intervenu sur les conséquences des changements climatiques et a rappelé l’urgence de les anticiper.© CDC Biodiversité

À lire également