L’Agence Sud-Ouest de CDC Biodiversité sur le terrain avec des membres de la DRÉAL Nouvelle-Aquitaine

09/07/2019

CDC Biodiversité a fait visiter ses parcelles situées sur les communes de Maillas (40) et Captieux (33) aux membres du groupe de travail régional « forêt et compensation » piloté par la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL) Nouvelle-Aquitaine, jeudi 4 juillet 2019.

Marie Voccia, chef de projet CDC Biodiversité entourée des membres du groupe de travail régional « forêt et compensation » piloté par DREAL Nouvelle-Aquitaine, sur la parcelle de la commune de Captieux (33) © CDC Biodiversité

Marie Voccia, chargée de projet CDC Biodiversité entourée des membres du groupe de travail régional « forêt et compensation » piloté par DREAL Nouvelle-Aquitaine, sur la parcelle de la commune de Captieux (33) © CDC Biodiversité

Le Fadet des Laîches, un lépidoptère protégé, pour lequel CDC Biodiversité œuvre à la préservation de l’espèce et de son habitat © CDC Biodiversité

Le Fadet des Laîches, un lépidoptère protégé, pour lequel CDC Biodiversité œuvre à la préservation de l’espèce et de son habitat © CDC Biodiversité

Les terrains visités sont engagés dans les mesures compensatoires biodiversité de l’A65, au bénéfice d’A’LIENOR.

Jérôme Genin, chef de l’agence Sud-Ouest a expliqué aux participants la conduite opérationnelle de plans de gestion déployés depuis 2014 sur des surfaces de grande envergure, plusieurs centaines d’hectares au total.

 

Le Fadet des Laîches, une espèce protégée et respectée

Ayant étudiée les exigences de l’espèce, CDC Biodiversité a souhaité montrer qu’il est possible de concilier les techniques de production sylvicoles et le respect des exigences d’un papillon emblématique protégé,  le Fadet des Laîches. Un itinéraire sylvicole a en effet été mis au point pour améliorer son habitat avec le soutien du gestionnaire, la Société Forestière.

Les retours sur les premiers suivis naturalistes sont prometteurs et confirment la capacité de CDC Biodiversité à proposer un gain écologique pour cette espèce, en milieu forestier.

Bien que ces résultats soient déjà tout à fait encourageants, l’équipe de CDC Biodiversité restera vigilante jusqu’en 2066, afin de respecter et mettre en œuvre les obligations réglementaires de son client.

À lire également