Léa Tordera, stagiaire chez CDC Biodiversité pour le programme Nature 2050 : portrait et retour d’expériences

09/03/2020

Diplômée d’un Master de Gestion de l’Environnement spécialisé dans la Gestion de la Biodiversité dans les Ecosystèmes Terrestres, Léa Tordera a mis en pratique ses connaissances à travers un stage de 6 mois chez CDC Biodiversité, en prenant part à la mise en place d’actions concrètes de restaurations des écosystèmes dans le contexte des changements environnementaux globaux.

« Je suis vraiment admirative de la compatibilité de ce programme avec nos enjeux politiques et financiers actuels. »

« J’ai travaillé au sein de la Direction de la Recherche et de l’Innovation de CDC Biodiversité, pour un stage en appui à la Cheffe du Programme Nature 2050, qui vise à adapter des territoires aux changements climatiques grâce à la mise en œuvre de Solutions fondées sur la Nature.

Mon expérience chez CDC Biodiversité a été extrêmement formatrice pour plusieurs raisons. Tout d’abord elle m’a permis de consolider mes acquis de gestion de projet (coordination avec les porteurs de projets, contractualisation, définition de protocoles de suivi, évaluation de la conception des projets pour leur sélection), qui me seront utiles pour mener à bien de futurs projets ambitieux. J’ai également pu acquérir une vision plus claire de la place et du rôle des différentes parties prenantes (publiques, scientifiques, économiques, associatives, citoyennes) au regard des politiques de biodiversité et de climat dans de tels projets. Grâce à cette vision, j’ai maintenant une connaissance des interdépendances entre biodiversité et entreprises, que j’avais pu appréhender sous un angle différent lors d’une précédente expérience au Département Environnement d’un grand groupe.

Je souhaiterais dorénavant contribuer à l’expansion de solutions concrètes en France ou à l’international, visant à adapter nos pratiques aux enjeux de changements globaux pour l’intérêt général. »

« Léa a fait preuve d’une grande curiosité et d’un enthousiasme continu pour chacune des nombreuses missions qui lui ont été confiées lors de son stage. Ces qualités sont déterminantes et lui permettront de s’approprier de nouvelles responsabilités rapidement et avec succès. »

Suzanne Rihal, cheffe de projet Nature 2050 et responsable de Léa durant son stage.

À lire également