L’expérience de CDC Biodiversité en faveur du Fadet des Laîches lors de la 1ère rencontre technique du PRAL

12/04/2019

Chargée de projet CDC Biodiversité, Marie Voccia est intervenue lors de la 1ère rencontre technique du Plan régional d’actions en faveur des lépidoptères patrimoniaux (PRAL) d’Aquitaine. L’objectif de cette rencontre était de partager des connaissances pour mieux intégrer les papillons dans la gestion des sites naturels.

Un fadet des Laîches dans son habitat naturel © PBEC

Un fadet des Laîches dans son habitat naturel © PBEC

En tant que premier gestionnaire d’espaces naturels à avoir réalisé des tests sur la gestion des habitats favorables au Fadet des laîches en contexte sylvicole sur plus de 600 ha, CDC Biodiversité était invitée à partager ses résultats avec l’ensemble de la communauté scientifique, qui œuvre pour la connaissance et la préservation des papillons en Nouvelle-Aquitaine.

 

Après 7 années de travail autour de l’élaboration d’une méthodologie permettant de concilier amélioration des habitats du Fadet des Laîches et vocation forestière des parcelles, dans le contexte du massif forestier des Landes de Gascogne, CDC Biodiversité est aujourd’hui en capacité de fournir un premier retour d’expériences sur les techniques utilisées en lien avec les suivis réalisés. Ce travail a été réalisé dans le cadre de la mise en œuvre des mesures compensatoires biodiversité de l’autoroute A65 qu’elle pilote pour le compte d’A’LIÉNOR, concessionnaire de l’infrastructure. A l’occasion de cette intervention, Marie Voccia a présenté l’itinéraire sylvicole développé, la technique de plantation alternative utilisée, ainsi que les résultats préliminaires des suivis réalisés.

 

Le massif forestier des Landes de Gascogne constitue le dernier bastion français de présence du Fadet des Laîches. Celui-ci se maintient au sein des parcelles vouées à la production de Pin maritime. L’espèce, loin de son optimum écologique, se maintient en s’intercalant au sein des cycles de gestion des parcelles. CDC Biodiversité a donc recherché un itinéraire sylvicole donnant la priorité à l’amélioration de l’habitat du papillon dans ce contexte sylvicole spécifique en minimisant l’impact des techniques utilisées. Elle a notamment recherché une méthode de plantation alternative au travail du sol classique sur labour. Une tarière hydraulique spécifique a ainsi été développée. Environ 20 ha ont été plantés avec cette technique expérimentale et d’autres sont encore à venir. En parallèle, environ 300 ha de parcelles forestières favorables au Fadet ne feront pas l’objet de plantations. La régénération naturelle feuillue et résineuse y sera privilégiée, en compatibilité avec les exigences réglementaires liées au statut forestier des parcelles. Enfin, sur plus de 250 ha de pinède, des modalités spécifiques d’éclaircies sont en cours de test afin d‘améliorer les habitats favorables du Fadet des Laîches. Enfin, les durées de révolution des peuplements sont allongées à 60-70 ans afin de réduire au maximum les perturbations liées aux travaux de reconstitution des peuplements.

 

En vidéo : un autre projet de CDC Biodiversité en faveur du Fadet des Laîches « La forêt du Lignan »

Marie Voccia, chargée de projet CDC Biodiversité présente la méthodologie mise en place et les résultats obtenus sur la gestion des habitats en faveur du Fadet des Laîches lors de la 1ère rencontre technique du PRAL d’Aquitaine © Pierre Boyer

À lire également