Oïko Lab : CDC Biodiversité participe au séminaire écologie numérique en Occitanie.

28/06/2019

Les 26 et 27 juin 2019, TerrOïko a organisé un séminaire national sur l’écologie numérique à l’Abbaye École de Sorèze, dans le Tarn (81). Ces deux jours de travail et d’échanges ont été l’occasion de faire se rencontrer les acteurs de la gestion environnementale et professionnelle du numérique de l’environnement.

Sessions plénières et ateliers collaboratifs se sont succédé durant deux jours autour du thème biodiversité, BIM) et infrastructures © CDC Biodiversité

Sessions plénières et ateliers collaboratifs se sont succédé durant deux jours autour du thème biodiversité, BIM) et infrastructures © CDC Biodiversité

Jérôme Genin, chef de l’agence Sud-Ouest de CDC Biodiversité a pu partager son expérience avec les autres intervenants. © CDC Biodiversité

Jérôme Genin, chef de l’agence Sud-Ouest de CDC Biodiversité a pu partager son expérience avec les autres intervenants. © CDC Biodiversité

La biodiversité, le Building Information Model (BIM) et les infrastructures constituaient le fil conducteur des sessions plénières et des ateliers qui se sont succédé durant ces deux jours. Autour du thème de l’utilisation du BIM pour les infrastructures, ce sont des sujets tels que l’utilisation de l’intelligence artificielle, la simulation numérique, la réalité augmentée ou encore la collecte automatique de données par drône qui ont été abordés.

Mercredi 26 juin, lors de la table ronde « Problématiques et enjeux autour du BIM et la biodiversité », Jérôme Genin, chef de l’agence Sud-Ouest de CDC Biodiversité a pu partager son expérience de gestionnaire de mesures compensatoires avec les autres intervenants, dont notamment Catherine de Roincé, cofondatrice et présidente de TerrOïko, Didier Soustelle, chargé de mission régional sur la séquence ERC à la DRÉAL Occitanie, Pierre Bieuzen, chargé de projets ingénierie de l’ARB Occitanie et la salle.

Le jeudi 27 juin, il participait à un atelier participatif sur l’automatisation de l’acquisition des données environnementales dans le temps. La journée s’est ensuite clôturée par une prospective de la transition numérique des métiers de l’évaluation environnementale.

 

Un projet commun pour construire les projets de demain

Lauréats de l’appel à projets de la fondation FEREC, TerrOïko et Setec ont eu l’idée de faire un démonstrateur des opportunités offertes par la maquette numérique 3D pour la gestion environnementale des infrastructures de transport et capitaliser sur ces travaux préliminaires pour organiser ce séminaire.

Soutenu par la fondation FEREC, l’AFB, le labex Tulip et Biovallée Lauragais, l’événement a été piloté par un comité composé de : TerrOïko, setec, l’AFB, l’ONERA, le CIRAD, le MNHN, CDC Biodiversité, l’AFIE, la DREAL et la Région Occitanie.

Le but était d’aboutir à 4 équipes de projets collaboratifs qui, au cours des ateliers de ces deux jours auront servi à :

  • Présenter l’état de l’art en écologie numérique, les attentes réglementaires et des opérateurs ;
  • Identifier des projets d’innovation et leur niveau de maturité (défis à relever, verrous technologiques, leviers d’innovation) ;
  • Regrouper des partenaires autour de 4 projets d’innovation (équipes projet) et les accompagner dans leur construction (définition de leur chef de file, grandes étapes du projet, forme probable du partenariat d’innovation et guichets de financement mobilisables) ;
  • Prendre du recul sur les apports du BIM pour la biodiversité et ses implications probables sur les métiers de l’environnement.

L’objectif est d’obtenir des projets à différents niveaux de maturité et de constituer un projet ambitieux de structuration de filière. Il s’agit aussi de raccourcir le temps de construction des équipes en les mettant en lien directement avec les organismes capables de les accompagner financièrement et techniquement dans leur démarche.

À lire également