Ferme de Layat

VALORISATION DE L’ACCUEIL DE BIODIVERSITÉ ET RÉGÉNÉRATION DES SOLS

Trézelles (03)

Nature 2060 - Ferme de Layat ©Saaltus
Transitions agricole et forestière

Surface totale
du projet

270 000 m²

CONTEXTE

La ferme de Layat se situe à 30 km au Nord de Vichy, dans le bocage de l’Allier, à proximité immédiate des Zones naturelles d’intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) de Val de Besbre et Sologne Bourbonnaise.

Il s’agit d’une ferme en maraîchage et polyculture-élevage bovin qui pratique l’agriculture biologique.

L’objectif de ce projet est d’associer restauration du bocage traditionnel bourbonnais et intégration d’aménagements agroforestiers innovants, grâce à la mise en place d’aménagements arborés en continuité des aménagements existants pour favoriser l’accueil de la biodiversité et régénérer les sols.

objectifs

Le projet vise à préserver les sols et la ressource en eau tout en diversifiant les revenus économiques de l’exploitation par la mise en place d’aménagements agroforestiers.

Pour la biodiversité

  • Reconnecter la ferme aux espaces naturels et agricoles limitrophes (Zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique ZNIEFF 1 et 2)
  • Favoriser l’accueil d’auxiliaires de culture et de pollinisateurs
  • Participer à l’amélioration de la structure et de la fertilité des sols

Pour le climat

  • Atténuer les effets du changement climatique par la restructuration des sols, et à terme, une meilleure gestion des eaux de pluies

    Pour le territoire

    • Créer des aménagements avec une approche paysagère novatrice
    • Accueillir des agriculteurs en devenir, via un compagnonnage, à la ferme

      Actions et moyens mis en œuvre

      PROGRAMME D’ACTIONS

      • Mise en place de haies champêtres multi-strates, avec un cortège très diversifié (54 essences différentes) pour des périodes de floraison qui s’étendent sur toute l’année
      • Plantation de lignes intra parcellaires d’arbres pour améliorer la structure du sol et la gestion des écoulements, créer des corridors de biodiversité et à terme être valorisé en bois d’œuvre / bois énergie / bois raméal fragmenté / fourrage / fruits
      • Création d’un réseau de mares
      • Remise en eau de la parcelle humide, drainée par le précédent fermier par un drain central, afin de produire du cresson et plantes comestibles, caractéristiques des milieux humides

      CALENDRIER 2017-2050

      2018-2020  Plantations
      2019  Création des mares et remise en eau de la parcelle humide 
      2018 – 2050  Suivi et évaluation

      Avancement du projet

      RÉALISATIONS EN 2021

      • Hiver 2021-2022 : 2e phase de plantations de 1 400 arbres en lignes intra parcellaires avec 250 à 300 arbres de haut jet tous les 8 à 10 m le long des courbes de niveau (déterminées par drone et laser nocturne), soit environ 2 500 ml ; et la plantation de 1 100 à 1 150 fruitiers diversifiés sous forme de verger en haies et arbres légumineux le long des courbes de niveau sur 10 à 15 lignes.
      • Suivi et entretien des plantations réalisées en 2018 (haie champêtre double multi-strates) et en 2019 (arbres fourragers et fruitiers à coque en lignes intra parcellaires).

      porteur de projet

      GALERIE PHOTO

      Pour aller plus loin

      Dernière actualité

      Aucun résultat ne correspond à votre recherche