Végétaliser les infrastructures

Vegetaliser-les-infrastructures-Nature-en-ville-©_ultraforma_.jpg

Végétaliser les infrastructures pour accompagner la densification urbaine

La végétalisation des infrastructures et des bâtiments revêt une importance de premier ordre dans les contextes d’objectif de Zéro Artificialisation Nette, et le phénomène conséquent de densification urbaine qui l’accompagne.

La nature en ville, au-delà de son rôle esthétique et des aménités culturelles et sociales qu’elle procure, joue un rôle fonctionnel, y compris lorsqu’elle est localisée sur les bâtiments. La végétalisation des infrastructures présente en effet de nombreux co-bénéfices : isolation thermique et acoustique des bâtiments, protection de leur étanchéité, réduction de l’effet d’îlot de chaleur urbain, gestion des eaux pluviales et diminution des eaux de ruissellement, filtration et fixation des polluants atmosphériques.

Alors que les enjeux de densification urbaine sont primordiaux pour limiter le changement d’usage des sols et ses conséquences sur la biodiversité, il est impératif de ramener la nature en ville, pour en faciliter l’accès aux habitants.

Dans cette transformation des centres urbains, les aménageurs, architectes et promoteurs ont un rôle essentiel à jouer pour créer et mettre en œuvre des nouvelles formes urbaines qui répondent au double enjeu de ZAN et de bien-être et de besoin de nature des citadins.

Une forte demande sociale de nature en ville

En 2019, 8 français sur 10 trouvent qu’il n’y a pas assez de végétal dans leur quartier, et souhaiteraient voir se développer davantage d’espaces verts pour améliorer la qualité de leur cadre de vie .

Toiture verte et solaire - Nature en ville ©CDC Biodiversité

Un projet expérimental de toitures solaires végétalisées au parc d’activité ICADE de Paris Orly-Rungis

CDC Biodiversité, en partenariat avec Egis et ICADE mène, dans le cadre du programme démonstrateur « Smart City », l’expérimentation de toitures solaire végétalisées sur le site d’Orly – Rungis, pour une durée de trois ans.

L’objectif de cette expérimentation est de mieux comprendre les interactions d’une toiture végétalisée avec la mise en place de panneaux solaires photovoltaïques, et notamment l’effet du rafraichissement lié à l’évapotranspiration sur le rendement des panneaux et l’effet d’ombrage des panneaux sur la diversité du couvert végétal et des services écosystémiques rendus par la végétation.

CDC Biodiversité accompagne les aménageurs dans la végétalisation des bâtiments

Forte de cette expérimentation, CDC biodiversité a pu constater et mettre en évidence les rôles respectifs du type et de l’épaisseur du sol et des espèces végétales dans la conception d’une toiture végétalisée.

De fait, la mise en place d’une toiture végétalisée nécessite une réflexion en amont sur les services écosystémiques (effet îlot de fraîcheur urbain, amélioration de la biodiversité, préventions des inondations, etc.) attendus dans le projet.

CDC Biodiversité peut mener des études de cas pour les aménageurs, et leur proposer des solutions opérationnelles et des offres adaptées afin de végétaliser leurs bâtiments, pour bénéficier et faire bénéficier aux habitants des avantages qu’offre la présence de la nature au cœur de la ville.

Toiture végétalisée - Nature en ville ©CDC Biodiversité