Découvrez les 11 lauréats de l’appel à projets Fonds MAIF pour le vivant – Nature 2050
Visuel_Réseaux sociaux_Lauréats AAP 2024 recadrée

Jeudi 9 mai 2024, le président du groupe MAIF, Yves Pellicier et la présidente du Fonds MAIF pour le vivant, Hélène Hannoir ont dévoilé la liste des 11 projets lauréats de la première édition de l’appel à projets Fonds MAIF pour le vivant – Nature 2050 lors de l’assemblée générale MAIF.

À l’automne 2023, le Fonds MAIF pour le vivant et le Fonds Nature 2050 ont lancé la première édition d’un appel à projets à destination de porteurs de projets d’intérêt général visant la renaturation au service de l’adaptation des territoires aux effets du changement climatique.
Cet appel à projets fait suite à l’annonce de la création du dividende écologique par MAIF et ses filiales, consistant à consacrer une partie de leur résultat à la protection de la biodiversité et à la solidarité climatique.
En 2024, le Fonds MAIF pour le vivant finance ainsi à hauteur d’1,8 millions d’euros ces projets de renaturation, permettant de contribuer à la restauration et préservation de la biodiversité en France.

Vue depuis le Mont de Couple, un des deux sites du projet du PNR des Caps et Marais d’Opale © PNRCMO

Vue depuis le Mont de Couple, un des deux sites du projet du PNR des Caps et Marais d’Opale © PNRCMO

11 projets lauréats

À l’issue du processus de sélection, 11 projets ont reçu un avis favorable définitif. Les lauréats : 5 associations, 3 communes et 3 établissements publics bénéficieront ainsi d’un soutien financier pour la réalisation des travaux, et d’un suivi écologique pérennisé jusqu’en 2050.

Découvrez-les plus en détail selon les cinq cibles d’action du programme !

Biodiversité en ville

  • Commune de Colomieu – Hydrologie régénérative : amélioration de l’infiltration et désimperméabilisation dans le centre-ville (01)
  • Les Silos la Flandre – Restauration et renaturation d’une friche industrielle et agricole en cœur de ville d’Hazebrouck (59)
  • Prairies de La Palu – Préservation des prairies humides d’un parc urbain, commune de Saintes (17)

Restauration de cours d’eau / zones humides

  • Rivière de la Reyssouze – Désimperméabilisation et renaturation du cours d’eau, Syndicat Reyssouze et Affluents (01)
  • La Reverotte et ses affluents – Reconnexion du cours d’eau à ses zones humides et régénération sylvicole, EPAGE Doubs Dessoubre (25)
  • Au Fil de l’Auxance – Reméandrage du cours d’eau et restauration des prairies humides, Conservatoire d’Espaces Naturels (CEN) de Nouvelle-Aquitaine (86)

Restauration des continuités écologiques

Confluence Garonne-Ariège – Valorisation des zones humides et inondables de la Réserve Naturelle Régionale, association Nature en Occitanie (31)

Écosystèmes marins et côtiers

  • Réserve de Moëze-Oléron – Restauration de l’interface terre-mer dans la Réserve Naturelle Nationale, Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) France (17)
  • REPIC – REstaurer les herbiers de Posidonie Impactée par les anCres en Méditerranée française, association L’oeil d’Andromède (06)
Patchs d’herbiers de posidonie du projet REPIC © Laurent Ballesta, Andromède Océanologie

Patchs d’herbiers de posidonie du projet REPIC © Laurent Ballesta, Andromède Océanologie

Transitions agricole et forestière

  • Communal d’Écault et Mont-de-Couple – Préservation de milieux ouverts remarquables, Parc naturel régional (PNR) des Caps et Marais d’Opale (62)
  • Collines normandes – Maintien et accroissement du maillage bocager, Centre permanent d’initiatives pour l’environnement (CPIE) Collines Normandes (61).

Félicitations aux lauréats, dont les fiches projets détaillées seront bientôt disponibles en ligne sur lele site CDC Biodiversité !

rivière de Reyssouze avant restauration
rivière de Reyssouze avant restauration ©Adrien Chaigne LPO

La rivière de la Reyssouze avant renaturation, à Bourg-en-Bresse (gauche), la RNN Moëze-Oléron (droite)