Visite du projet d’agroforesterie de la Ferme des Clos à Bonnelles (78)

20/08/2020

Vendredi 31 juillet, une partie de l’équipe Nature 2050 de CDC Biodiversité a visité la ferme des Clos, au cœur du Parc Naturel Régional (PNR) de la Haute Vallée de Chevreuse.

De gauche à droite : Flora Bourges, Suzanne Rihal, Vincent Lagrue, et Pierre Pethe © CDC Biodiversité Libellule Crocothémis écarlate mâle (Crocothemis erythraea) © CDC Biodiversité

De gauche à droite : Flora Bourges, Suzanne Rihal, Vincent Lagrue, et Pierre Pethe © CDC Biodiversité
Libellule Crocothémis écarlate mâle (Crocothemis erythraea) © CDC Biodiversité

Suzanne Rihal, cheffe de projets Nature 2050, Flora Bourgès, chargée d’études et Charlotte Martin stagiaire chargée de développement du programme Nature 2050 ont été chaleureusement accueillies à la ferme des clos, par Vincent Lagrue, porteur du projet et associé de l’exploitation, ainsi que son stagiaire Pierre Pethe. L’objectif de cette visite était d’observer les travaux de plantation réalisés depuis le début du projet en 2019 et travailler sur le programme de suivi qui sera mené jusqu’en 2050.

Un projet centré sur l’agroforesterie

À la suite d’une préparation des sols réalisée en 2019, ce sont environ 430 essences locales (Érables, Peupliers, Merisiers, Ormes…) qui ont été plantées début 2020 dans une logique d’agroforesterie intraparcellaire. Fier de cette avancée, le porteur de projet recherche dans ces nouveaux plants la richesse qu’ils peuvent apporter à la parcelle en termes de recréation d’un humus de qualité mais aussi d’accueil de la biodiversité. Néanmoins ces premiers mois en terre n’ont pas été faciles et nombreux plants ont souffert de cet été particulièrement sec.

Mesure des indicateurs

Concernant les indicateurs, un prélèvement de feuilles et de sol a été réalisé sur la parcelle agroforestière. Les échantillons récupérés ont ensuite été envoyés en laboratoire pour mesurer la teneur en carbone organique des sols et celle en azote 15 des feuilles. Ces deux indicateurs, suivis selon un même protocole sur la plupart des projets Nature 2050, nous renseigneront à long-terme sur la maturité de l’écosystème créé et sur sa résilience face aux changements climatiques.

Cette rencontre a également permis de définir d’autres indicateurs propres au projet de la Ferme des Clos, notamment sur les aspects biodiversité et socio-économiques. Ainsi, les porteurs du projet suivront désormais le rôle de corridor écologique joué par la parcelle, en observant et notifiant régulièrement la faune et la flore aperçue. L’angle démonstrateur du projet sera aussi suivi, dans un objectif d’inspirer d’autres agriculteurs et de sensibiliser le grand public.

Les linéaires d’arbres plantés (Érables, Peupliers, Merisiers, Ormes…) sur la parcelle pour aider à l’adaptation au changement climatique © CDC Biodiversité

Les linéaires d’arbres plantés (Érables, Peupliers, Merisiers, Ormes…) sur la parcelle pour aider à l’adaptation au changement climatique © CDC Biodiversité

La Ferme des Clos est une initiative d’agriculture collective qui regroupe différentes activités (apiculture, arboriculture, élevage de volailles, houblonnière, maraichage, sylviculture) tout en priorisant l’humain et le respect du vivant. Au sein de ce collectif de plusieurs agriculteurs, le projet porté par Vincent Lagrue et soutenu par Nature 2050 vise l’intégration d’aménagements arborés sur 8 hectares. Ce projet d’agroforesterie a vu le jour dans le cadre de l’édition 2018 du Concours Arbres d’Avenir. Il poursuit les objectifs suivants : créer une continuité écologique entre les différents massifs forestiers ; favoriser le retour de la biodiversité sur la parcelle ; renforcer les sols soumis à l’érosion ; planter des essences locales et adaptées au changement climatique